Comment changer l’industrie de la mode

L’industrie de la mode, comme mentionné dans le dernier article, est une industrie très polluante, qui incite la surconsommation et qui offre de très mauvaises conditions humaines. Pour contrer ce phénomène, il faut commencer par faire des changements dans notre consommation personnelle de vêtements.

Premièrement, il est important de commencer par faire un bilan de notre garde-robe, voir le nombre d’items que l’on possède, ce que l’on aime vraiment, et ce que l’on porte selon notre mode de vie. De cette manière, on peut comprendre notre style et tendre vers une garde-robe plus minimaliste qui nous plaît vraiment. Quand on possède seulement quelques items de qualité, qui s’agencent bien ensemble, et dans lesquels on se sent vraiment biens, il devient beaucoup plus simple de s’habiller le matin; plus question de perdre 20 minutes à choisir quoi porter pour la journée. On a aussi moins l’impression de manquer de vêtements et de toujours devoir s’acheter de nouveaux vêtements.

Deuxièmement, il est important de réduire ses achats à seulement ce que l’on a vraiment besoin. S’acheter un morceau seulement parce que c’est tendance, ce n’est pas une bonne idée : il sera probablement disponible dans un magasin de « fast fashion », de piètre qualité et on s’en lassera rapidement. Il faut acheter moins, mais aussi, acheter mieux. Il existe une liste d’étapes à franchir avant de se rendre au magasin pour acheter un nouvel item :

© Leslie Richard

1- Utiliser ce qu’on possède déjà

Avant d’aller se procurer un item, on prend soin de bien regarder si on retrouve quelque chose de semblable se cachant au fond de notre garde-robe.

2- Transformer ou réparer

Il est facile, surtout pour ceux qui savent coudre, de transformer des vêtements pour en faire de nouveaux. Une paire de jeans qu’on coupe pour en faire un short d’été, de la dentelle ajoutée sur un chandail pour le rendre plus à notre goût ou un vieux t-shirt qu’on découpe pour en faire des linges pour nettoyer la maison. Il est aussi facile de réparer un bouton sur une chemise, afin d’éviter de la jeter.

3- Emprunter

Vous assistez à un mariage? Au lieu d’acheter une robe qui restera dans votre garde-robe sans être portée, pourquoi ne pas l’emprunter ou la louer? Il existe maintenant des entreprises, comme Station Service, qui vous permettent de louer des vêtements pour des occasions spéciales, ou pour tous les jours.

4- Échanger

Avez-vous déjà entendu parler des « Swap party »? Organisez une soirée entre amies ou chacune de vous apporte des vêtements et accessoires qu’elle ne porte plus afin de les échanger durant la soirée. Cela permet d’obtenir de nouveaux vêtements sans frais, et d’éviter de garder des vêtements que l’on ne porte plus.

5- Acheter seconde main

Que ce soit dans les magasins de charité comme Renaissance, dans les vide-greniers ou sur le MarketPlace de Facebook, il est possible de trouver de magnifiques pièces seconde main. En achetant un vêtement usagé, on augmente sa durée de vie, tout en réduisant le nombre de vêtements qui sont envoyés dans les sites d’enfouissement.

6- Acheter de manière responsable

Lorsqu’on arrive à la dernière étape, et que l’on a vraiment besoin d’un nouveau morceau, il est tout à fait possible de se procurer un vêtement écoresponsable. Comme l’auteure Anna Lappé l’a si bien dit, chaque fois que vous dépensez, vous votez pour le genre de monde que vous voulez. Il est donc important de privilégier une compagnie locale et éthique, pas question d’acheter un vêtement fait en Chine par des enfants! Ensuite, on opte pour un vêtement de qualité, qu’on portera pendant plusieurs années. Si possible, on opte aussi pour un tissu écologique. Par exemple, la production du coton biologique requiert 91% moins d’eau que celle du coton.

De plus, lorsqu’on possède des vêtements que l’on aime vraiment, et qui nous ont coûtés plus chers, on s’assure d’en prendre soin. Par exemple, il n’est pas  nécessaire de laver un vêtement chaque fois qu’on le porte, s’il ne sent pas mauvais et n’est pas tâché. On peut porter un soutien-gorge 3-4 fois avant de le mettre au lavage. De plus, privilégier le séchage à l’air libre permet de réduire notre dépense d’électricité, mais aussi de gaz à effet de serre.

Cela étant dit, il est possible de posséder une garde-robe minimaliste, écoresponsable et éthique. Je vous présenterai une liste d’entreprises à découvrir dans le prochain article de cette série!

Leave a Reply

Your email address will not be published.